Asus PA328Q : moniteur 4K, et calibré

news

#1

Asus annonce le lancement de son dernier moniteur UHD de 32 pouces (81,3 cm). Destiné à l’univers du graphisme et de la photo, le PA328Q offre une résolution de 3840 x 2160 px pour une densité de 138 ppp.Équipé d’une dalle IPS, le moniteur est également calibré en usine pour un delta E inférieur à 2, selon le fabricant. Le moniteur couvre 100 % du spectre sRGB et sait travailler en REC.709, standard de production HDTV. Enfin, l’uniformité des couleurs est assurée pour un minimum de 91 %. La luminosité de la dalle est annoncée à 350 cd/m² et le temps de réponse, à 6 ms (gris à gris).Côté connectique on trouvera des ports DisplayPort 1.2 et Mini DisplayPort 1.2, deux HDMI 1.4, des HDMI 2.0 / MHL…

Lire la suite sur le site…


#2

Profitant d’une vente flash et d’une réduction de 300 euros, j’ai acheté et réceptionné ce colossal écran il y a une dizaine de jours. Ce fut une immense déception.

C’est vrai que l’écran présente une bonne ergonomie et des finitions irréprochables en apparence. Les couleurs sont justes et l’espace sRGB largement couvert.

Maintenant passons à ce qui a rendu l’expérience décevante. D’abord, mon écran souffrait d’un défaut d’homogénéité perceptible en température de couleur (Jusqu’à 170 K de différence entre le coté gauche de l’écran et le centre à 20 IRE). L’uniformité de la luminosité était en revanche plus acceptable. Je ne m’attendais évidemment pas à trouver une homogénéité parfaite sur un écran de 32 pouces. Avec une telle diagonale, il est très difficile d’obtenir une dalle IPS parfaitement uniforme. Mais j’espérais quand même des résultats un peu meilleurs.

Enfin et surtout, j’ai constaté des fuites de lumière, diffuses dans les angles et une fuite plus franche et marquée sur le bord inférieur de la dalle.

Pour un écran vendu près de 1.400 euros (prix conseillé), c’est tout simplement intolérable.

Bien sûr, cela ne signifie pas que l’on va constater des fuites de lumière sur tous les PA328Q. Il est possible que certains acheteurs soient plus chanceux. Mais peut-on accepter de jouer à la loterie quand on investit dans un écran aussi coûteux ?

Cela signifie que le contrôle de qualité en bout de chaine de production n’est pas digne d’un modèle vendu à un prix aussi élevé et prétendument destinés aux graphistes.

Pour ma part, j’ai exercé mon droit de rétractation et obtenu le remboursement de mon écran. Je n’ai même pas envisagé de demander un échange.