Capturer un coucher de soleil

article

#1

Limite entre le jour et la nuit, entre la lumière et l’obscurité, la disparition du soleil derrière la ligne d’horizon a toujours représenté un moment très particulier pour les êtres humains. Si les propriétés esthétiques et le potentiel narratif du coucher de soleil en font un sujet photographique extrêmement populaire, il est bien souvent difficile d’en retranscrire la beauté. Voici quelques astuces qui vous aideront à vous exercer. Nous vous invitons évidemment à poster vos résultats en commentaires de cet article sur la page Facebook de Focus Numérique.

Lire la suite sur le site…


#2

Si j’ai bien compris ce que j’ai lu dans l’article sur la vision humaine, la dynamique de l’oeil peut évoluer sur 24 IL mais à chaque instant, sur une accoutumance à une scène, elle n’est que de 14 IL. Par conséquent sur une photo de 14 IL de dynamique… il faudrait qu’en la regardant sur une partie très sombre, par exemple, la photo glisse sur une plage d’IL supplémentaires et inversement sur des parties très claires. Mais si on tentait de matérialiser les 24 IL sur une photo de coucher de soleil, on aurait un résultat très peu réaliste. je me demande si on pourra un jour réaliser des photos avec des IL glissants, d’un écart de 14 IL, sur une plage totale de 24 IL pour correspondre à l’oeil…