Développement RAW avec PhotoLab

test
logiciels-applications

#1

L’éditeur français DxO Labs a répondu à l’un des plus gros griefs émis envers son logiciel de développement en intégrant les corrections locales. À cette occasion, il change de nom et, après onze versions de rang, OpticsPro devient PhotoLab. Parmi ces nouveaux outils, l’un est connu de beaucoup : les points de contrôle, hérités des fameux U-Points qui avaient fait la réputation de feu Capture NX2 et dont DxO a acquis la technologie en achetant à Google le développeur Nik Software.

Lire la suite sur le site…


#2

C’est la guerre des logiciels de retouche depuis que lightroom s’enferme dans le cloud, on est vraiment perdu avec toute ces belles propositions. Comment switcher 10 ans de photo sans pot cassés. Je pense que la clé est dans la portabilité de ces catalogue


#3

Votre test omet un défaut essentiel : dxo Photolab ne reconnaît toujours pas les fichiers raw provenant des appareils de marque Fuji… et ne peut donc pas les traiter…