Duel Nikon D850 vs Sony A7R III

article

#1

Notre dernier duel reflex/hybride remonte à presque deux ans et opposait déjà un Nikon (D750) à un Sony (A7 II). À l’époque, le D750 remportait notre match. Depuis, les technologies ont évolué des deux côtés et nous proposons que s’affrontent, de manière pacifique, les deux ténors du moment à plus de 40 millions de pixels.

Lire la suite sur le site…


#2

Entre ces deux champions, vous avez été courageux de désigner un vainqueur ! J’ai fait le choix du Sony, pour la visée électronique et le gabarit réduit, mais je suis convaincu que le Nikon est un excellent appareil.

Au fil du temps, ce que j’apprécie le plus avec le Sony (en dehors de la qualité d’image bien entendu) ce sont des détails comme les possibilités de personnalisation de l’interface, le gyroscope dans le viseur et la très élégante solution de géolocalisation par la smartphone.


#3

Le D850 possède un autofocus a détection de phase également.


#4

Bonsoir mateusz27000,
bien sûr et même principalement un autofocus à corrélation de phase. J’ai omis de le préciser dans mon duel, mais quand je parle du module AF du D5 avec 153 collimateurs dont 99 croisés, il s’entend qu’il s’agit d’un module à corrélation de phase. Je m’en vais apporter un peu plus de précisions.


#5

Bonsoir AlbertB, c’est tout l’intérêt d’un duel : désigner un vainqueur et non jouer l’entre deux. Après, notre avis est à titre informatif et chacun d’entre nous à des attentes particulières et des besoins spécifiques qui font pencher la balance d’un côté ou de l’autre.


#6

Ce qui importe dans vos test est plus le détail du duel que le résultat lui même. Il serait dommage de s’arrêter à la simple conclusion.

Exemple pour celui-ci, si votre point important c’est l’autonomie, vous allez choisir Nikon. Et si vous cherchez à faire de la vidéo, Sony s’impose.

En faite, ce que j’aime dans ces duels c’est bien que vous cherchez à comparer les boitiers et ça mets plus facilement en valeur les défauts de l’un ou de l’autre. Bien mieux qu’un test centré sur un boitier, où l’on peut avoir l’impression qu’il est parfait.

Reste quand même quelque regret sur ces tests :

  • J’aurai bien vu un paragraphe sur le parc optique disponible (Sony plus cher que Nikon, et moins de référence, bien que ça tendent à se combler), ou l’état de l’occasion (important chez Nikon, très faible chez Sony), voire la compatibilité inter-monture (totalement possible sur Sony, impossible sur Nikon). Bien qu’il n’y ai pas de “gagnant” dans ce genre de comparaison, il ma parait important de souligner ce genre d’aspect qui compte autant que le boitier.
  • Plutôt que désigner un vainqueur, ne serait-il pas possible de définir des catégories d’usage, et d’en désigner un vainqueur sur chaque catégorie ? (Reportage, Sport, Vidéo, Studio, etc …) Ce qui serait à mon goût plus réaliste.

#7

Merci pour cette comparaison très intéressante.
J’aurais aimé y trouver aussi un § sur le prix des accessoires : batterie, objectifs classiques etc… Bref, l’équipement standard pour commencer avec la marque.
Car c’est également un élément à prendre en compte au moment du choix.

Par ailleurs, pour info, j’ai acheté un A7RIII fin décembre. Je déplore à ce jour 4 pannes importantes ! Problème de zébrures colorées, problème de vitesse d’obturation anarchique (images noires, images blanches), problème de stockage d’image sur la carte SD, problème de collimateur AF rebelle.
La fiabilité de ce modèle m’interroge donc sérieusement et à titre personnel, ce n’est pas un boitier que je recommanderais malgré ses nombreuses qualité.