Les verres optiques

article

#1

On trouve du verre ou du plastique dans l’immense majorité des objectifs en raison de leurs performances optiques. Dans cet article, nous allons procéder à un petit tour d’horizon de l’histoire du verre et de ses propriétés optiques.

Lire la suite sur le site…


#2

un superbe article qui m’a bien fait comprendre que je n’y comprenais pas grand chose en optique ^^’ mais qui aide à comprendre pourquoi développer une optique prend du temps et pourquoi celles de qualité, de grande ouverture et pour grands capteurs ont un prix si élevé.


#3

En lisant cet article, qui ouvre des horizons sophistiqués, me viennent les questions suivantes :

  • est-ce que mes micro-réglages pour chacun de mes objectifs sur mon boitier Canon 6D sont valables en toutes saisons … voire tout au long d’une journée, si des variations peuvent être tangibles en fonction de la température ?.. et donc quel comportement adopter sans que ce soit trop contraignant ?

  • J’ai parfois été surpris par certaines de mes mises au point, notamment à l’infini avec l’usage d’un filtre polarisant au 400 mm sur un 100-400 II de Canon. Est-ce qu’un tel filtre nécessiterait d’autres micro-réglages ? Ou est-ce l’air ambiant au-dessus de la mer, qui pourrait se comporter comme une lentille parasite ?


#4

Heureux que cet article soit propice au questionnement :slight_smile:
Pour ce qui est des micro-réglages, en théorie ils dépendent effectivement de la température. En pratique, il faut tout de même une variation de l’ordre de la dizaine de degrés pour observer des effets sur le piqué. Je vous recommanderais donc de calibrer votre objectif au plus près de vos conditions d’utilisation.
Pour ce qui est du filtre polarisant, il peut avoir un léger effet sur les aberrations de l’objectif et dégrader les performances mais ne nécessite a priori pas de micro-réglages supplémentaires…


#5

Merci bien pour cette réponse.

Donc à priori faire un micro réglage pour 0 °C, un autre pour 15 ° C. et un pour 30 °C ainsi on couvre -10°C à +40 °C… à condition de noter les réglages. Pas simple à manipuler tout cela.

Dommage qu’on ne puisse pas mémoriser des variations. Le mieux serait un réglage automatique, comme cela existe sur certains boitiers.


#6

Oui par exemple si vous prenez des photos entre -10°C et 40°C ! Les micro-réglages (je présume un back/front-focus) dépendent aussi de la focale utilisée malheureusement ce qui complique la tâche sur les zooms…
Bon courage pour votre calibration :slight_smile:


#7

C’est déjà calibré mais je ne me souviens plus à quelle température !