Que vaut le capteur 1” de la DxO One face aux smartphones 2018 ?

news
smartphones

#1

Trois ans après le début de la commercialisation de la DxO One – et alors que la société DxO Labs fait face à des difficultés financières –, nous nous sommes interrogés sur le potentiel bénéfice en matière de qualité d’image que pourrait toujours présenter ce module photo externe par rapport aux plus récents smartphones.Nous ne reviendrons pas ici sur la prise en main de cet appareil hors-norme, seulement sur les performances de son capteur 1” et de son optique 32 mm (équivalent 24x36) f/1,8 face à des terminaux qui répugnent à intégrer des dispositifs photo aussi imposants, mais préfèrent jouer sur la surenchère de modules et le développement d’algorithmes de traitement d’image abreuvés d’intelligence…

Lire la suite sur le site…


#2

J’ai le dxo one depuis 1 an et demi couplé au 6splus… c’est juste espérant à utiliser… et avec l’électronique shutter un nombre significatif de photos foirées dans des tas de situations différentes… genre stries qui rende le résultat inexploitable …




Conclusion … j’ai arrêté le massacre et je ne cherche même plus à vendre ce truc ni pratique ni bon … presque les sony QX1APSC et QX100 1" que j’ai également sont plus fiable


#3

Bonjour Newworld666,
Est-ce que votre déception concerne simplement l’obturateur électronique ou avez -vous d’autres points négatifs à signaler ? En situation de lumière naturelle, que pensez-vous de la qualité d’image procurée par la DxO One face à l’iPhone 6s Plus ? Nous sommes intéressés par votre expérience après un an et demi d’utilisation !


#4

Je constate que je ne trouve plus le DXO One sur DxOMark…


#5

Le mode wifi est beaucoup trop aléatoire pour avoir confiance (mais c’est comme ceux des QX1, QX100) … mon but était de pouvoir déporter le Dxo one dans des postions impossible à faire avec le smartphone ou un Hybride/Compact… mais régulièrement on doit repasser par la phase de reconnaissance du wifi qui est trop fastidieuse. L’attache au smartphone reste inconfortable d’utilisation)
Au niveau qualité des superraw, quand tout s’y prête (éviter la lumière artificielle non maitrisable) ,c’est effectivement bluffant au niveau résultat…
Au niveau RAW c’est largement plus qualitatif que l’iphone 6splus (DNG) entre iso 100 et iso 800.
Je n’utilise jamais les jpg. même pour du “live” type facebook… je suis au moins en RAW avec au mini un traitement sur le smartphone avec Lightroom… ça reste fastidieux pour publier quelques photos.
De retour sur un PC en couplant Dxo et PSCC … les RAW et superRAW sont largement au niveau espéré.
Reste que globalement j’ai abandonné l’idée des QX100, QX1 et Dxo One (les 3 sont au placard à geekeries)… et je mets systématiquement un EOS M5+EF-M 22mm dans la mallette (je suis en train de remplacer le 22mm par le yongnuo50mmF1.8II qui est plus souple).


#6

Pas sûr de comprendre l’intérêt de comparer le One à 6400 ISO avec des smartphones à 800 ISO.
Ceci dit le One n’a pas toutes les qualités mais on peut récupérer beaucoup de choses en post avec les RAW. Plage dynamique sans comparaison, aussi. Et le stab pour un 35 mm f/1.8 je ne vois pas trop. Le superRAW fait office de stab pour du paysage nocturne, et pour le reste avec sujets mobiles ils seraient flous. Son principal défaut c’est que l’ergonomie reste celle d’un téléphone ; les gens habitués à de la photo qualitative aiment l’ergonomie d’un vrai appareil, et les autres se contentent des lissages immondes façon peinture au couteau des téléphones en photo d’intérieur. Moi je me fais plaisir avec mon One.