Résultat du sondage : quel boîtier pour 2018 ?

article

#1

Votre prochain appareil sera probablement un hybride, mais vous n’êtes pas fermés en matière de marques et vous vous tournerez vers le modèle qui offrira les meilleures performances et l’ergonomie la plus agréable. Évidemment, vous préféreriez tout de même pouvoir utiliser votre gamme d’objectifs existante. Vous n’attendez pas de grosses surprises pour l’année à venir et l’appareil de vos rêves existe parfois même déjà. Dommage que son prix trop élevé reste un frein à l’achat. Voici les informations essentielles qui se dégagent de vos réponses à notre sondage de ce début d’année.

Lire la suite sur le site…


#2

“Aucun système hybride n’utilisant la même monture que les reflex”

Vous parlez du Sigma DP Quattro ou du Pentax K01 ?


#3

En effet l’affirmation est inexacte.En même temps, si on a eu l’occasion de manipuler un des appareils que vous citez, on constate tout de suite l’impasse ergonomique : c’est comme si on avait greffé une prothèse sur le boîtier pour pouvoir monter les objectifs. Pour Sigma et Pentax,les parts de marché ne justifient sans doute pas l’introduction d’une nouvelle monture.

En revanche, tout l’intérêt de l’hybride réside dans la conception d’objectifs spécifiques qui prennent en compte les caractéristiques des boîtiers sans miroir, tels que chez Sony ou Olympus / Panasonic. C’est bien le problème de Canon et Nikon pour la sortie de modèles semi professionnels / pro : le changement de monture est inévitable. Canon l’a fait en 1987 avec l’introduction du système EOS, mais le marché était en expansion, et Nikon a conservé la monture F depuis plus de cinquante ans même si la compatibilité entre les boîtiers et les objectifs est loin d’être assurée, tant les caractéristiques ont évolué. Pour ces deux fabricants, le changement de monture représente un risque de migration des utilisateurs, mais plus ils attendent plus la concurrence prend de l’avance.Cruel dilemme de l’innovation.