Sony attend sereinement les hybrides Canon/Nikon

news

#1

C’est à l’occasion des SWPA (Sony World Photography Awards) 2018 que nous avons rencontré M. Tanaka, Senior General Manager of Sony’s Digital Imaging Business Group, l’une des personnes à la tête de la stratégie de Sony en matière de photographie. Cette année, pas d’annonce fracassante à l’occasion des SWPA (l’an dernier, la firme avait profité de l’occasion pour annoncer au monde entier son “flashship” A9) : il va falloir encore un peu patienter avant l’arrivée de nouveaux produits – pour rappel, la Photokina ouvrira ses portes dans quelques mois maintenant.

Lire la suite sur le site…


#2

Ils rêvent que Canikon viennent crédibiliser les mirrorless … mais bon depuis 2 moi Sony en 2018 c’est :

Sony fait la danse du ventre mois après mois pour que canikon crédibilise ce marché,
Mais à ce stade on cherche toujours ce qu’on peut faire de mieux en photo avec un mirrorless, qu’un DSLR … pour les 3 trucs qui se courent après c’est tellement marginal, qu’on ne risque pas de se couper des grands blancs efficaces du 200F2.0 au 800F5.6, d’AF toujours plus précis et afficace sur les D5, 1DxII etc, une visée optique qui ne sont jamais floue avec les mouvements du boitier quand on cherche un joueur sur un terrains ou un sujet dans un groupe.
Canon va cartonner à coup sûr avec son M50, mais il faudrait un vrai gain photographique pour se tirer une balle dans le pied de son marché DSLR et pour switcher chez sony, ils n’offrent rien de plus de décisif si on en juge par les résultats.


#3

Entièrement d’accord.

Pour avoir eu de nombreux reflex et quelques hybrides, je ne vois absolument pas en quoi ces derniers auraient sonné le glas des reflex.
L’ergonomie est pour moi clairement à l’avantage du reflex. Dès qu’on met une optique relativement lourde comparativement au boitier, on a peur de faire tomber le tout du fait d’une bien moins bonne préhension.
Ayant un D850 et un Pana GX80 n’ayant pourtant pas le pire des EVF, il n’y a pas match entre les 2 types de viseur. Et je ne parle pas du plaisir, pour ma part totalement absent l’oeil collé à un écran.
Quant à l’autonomie, les progrès sont là chez les hybrides mais ils ont du chemin à faire pour rattraper les réflex
Bon ok, le tirage optique est plus court, le potentiel de réduction du volume est énorme (mais au détriment de la prise en main), plus de miroir donc plus de pièce mobile et rafales plus importantes.
Plus j’utilise les 2 plus je trouve que reflex et hybrides sont complémentaires : on peut emporter l’un plus facilement que l’autre… à partir du moment où l’hybride en question et surtout ses optiques soient notablement plus compacts. Ce qui n’est pas le cas de nombre d’hybrides FF ou APS

Tout ça pour dire, qu’outre la difficulté de passer d’une marque à une autre, il n’est pas étonnant que la plupart des pros restent utilisateurs de reflex.